Welcome in Oman !

Après m’avoir posé pas mal de questions (qu’est-ce que vous êtes allé faire au Bruneï ??) le douanier me laisse enfin passé. Je suis le seul de l’avion en provenance de Katmandou à ne pas être en transit, je reste ici pour une semaine à visiter ce qui semble être la nouvelle destination touristique (et pas dangereuse !) de la région.

Ici le tourisme c’est plutôt en mode road-trip, pas ou peu de transport en commun, des grandes routes et l’essence est presque gratuite, du coup tout le monde a une voiture. Nous on loue un 4×4 pour la semaine, tout neuf à mon grand drame (on a pas intérêt à faire une rayure !).

Une fois au volant on part en direction de la capitale, Mascate. Le vieux quartier de Murah est le plus sympa, en bord de mer dans une grande crique encerclé de petites montagnettes arides en forme de pics. Toutes les habitations sont blanches, elles brillent, contraste fort avec le paysage. La mer est chouette, l’air déjà chaud. Il est tôt et le souk commence tout juste à ouvrir. Dans un dédale de ruelles au bord de la mer les échoppes commencent à sortir les vêtements, souvenirs et babioles que les touristes que nous sommes viendront difficilement négocier. On retrouve une sorte de mélange de toutes les merdes qu’on trouve à vendre en Inde et dans les pays arabes, fringues Indiennes, babioles en métal, encens, bijoux etc…

On tente également de monter au petit fort qui domine la ville, mais il est fermé au public. A Oman, les gens sont tellement sympas qu’en nous voyant galérer un chef de chantier en dessous du fort demande à un de ces ouvriers d’aller nous l’ouvrir et de nous accompagner, c’est ainsi qu’on visite a le fort rien que pour nous, avec la belle vue sur le port et le souk de Mascate.

En voiture on fait quelques kilomètres jusqu’au palace du sultan, un grand complexe de bâtiments et palaces administratifs. Dans ce pays, chaque bâtiment, mosquée, ou truc tant soit peu important prend des allures de palace, ici c’est l’apothéose.

On visite un peu le littoral au sud de Mascate, tout le long c’est de la cote sauvage déchiquetée, de petites criques avec au milieu de petits village d’un blanc étincelant. On s’arrête dans un petit coffee shop, c’est dans ce genre de boui-boui qu’on peut trouver des sandwichs. Ils sont délicieux, avec du vrai poulet et coûtent environ 50c l’unité. Cela contraste avec les prix des hôtels ou des activités qui sont exorbitants.

On remonte la cote pour se trouver une plage où se baigner, on en rêve depuis un moment. Dans ce pays les gens ne se baignent pas, la plage c’est pas vraiment leur truc alors qu’il y a de quoi faire ! Ils préfèrent rouler en 4×4 sur la plage et se garer pour manger dans la voiture, c’est une autre culture ! Nous on trouve un endroit ou en pense ne gêner personne en ce mettant en maillot de bain ! Ici l’Islam est conservateur mais tolérant envers les touristes, il faut juste ne pas trop en faire, si possible être discret. Ce n’est pas la plage de l’année mais quel bonheur de faire un plouf ! Finalement on repart vers Seeb, plus au nord afin de trouver notre hôtel. On arrive à se trouver quelques bières pour l’apéro, pas facile dans un pays ou l’alcool est interdit ! On monte sur le toit de l’hôtel, échelle au milieu des clim qui donnent sur le toit, la ville est à nous alors que le soleil se couche. Premières gorgées de bières alors que les mosquées commencent à entonner la prière du soir…

This entry was posted in Moyen-Orient, Oman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *