Mais who are you ?!? Mais, who are you ?!


Je suis quelqu’un qui a pris le goût du voyage assez tôt, comment, je ne sais pas, sûrement un peu grâce aux parents, puis au cadeau de noël qu’on a tous peut-être eu un jour, un globe terrestre qui s’éclaire dans la nuit… et qui laisse réveur !

« Comment ça doit être là-bas ? » avec un doigt posé au fin fond d’une presqu’île en Australie… (cette phrase à vieilli, maintenant on fait ça avec Google Earth !).

Et voui, voilà. Et puis après quelques petits voyages avec les parents (la Réunion, la Suède, le Costa-Rica), et des tentatives d’études à l’étranger ratées, c’est enfin bon ! Je pars en Chine étudier un an ! Et puis pour m’y rendre tiens, je rendrai visite à des amis qui sont en Australie (depuis le temps que j’en rêve), puis une escale à Singapour… Et la Chine ! Fascinante, qui m’a permis de visiter les alentours, les Philippines, le Vietnam, etc… et là après (mais depuis un moment déjà en fait) c’est trop tard, le virus du voyage est là, le goût de la photo s’installe et je suis fini, il faut voyager ailleurs, plus souvent, plus longtemps, sauter dans l’avion, faire des heures de bus, s’asseoir sur un pti banc du bout du monde en se disant « ici c’est beau aussi, comme ce que je me disais en regardant le globe, mais maintenant je vais aller plus loin… ». L’envie d’aller prendre des portraits de gens qu’on ne voit jamais ? Des paysages qu’on ne voit qu’une fois, mais qu’on veut voir en vrai ?

Bref, je pense que dans les voyageurs il y a au moins deux catégories (et toutes ce valent !) :

– ceux qui au bout de 15 jours en ont pris plein les yeux mais sont contents de rentrer un peu à la maison

– et ceux qui se disent que s’ils avaient eu encore ne serait-ce qu’une semaine de plus, il aurait pû pousser le voyage jusqu’à la ville d’après etc…

 

Moi je me place place plutôt dans la seconde.

En voyage le plus frustrant (bon ca peut être l’argent), mais c’est surtout le temps (certains diront que ca se rejoint, on connait le dicton ;-).

Du coup voilà, des voyages des voyages, et toujours ensuite, ce retour à la vie parisienne, ponctuée, (ô merci, du vert !), de weekends à Annecy ou en province, mais la seule solution pour être calmé un moment des envies de voyage, c’est d’en faire un graaaaaaaaaaa(wait for it wait for it…)aaaaaaaa…

 

Rémi.

10 thoughts on “Mais who are you ?!?

  • Charlene 10 novembre 2012 at 11 h 00 min Reply

    Hello !!!
    Je me disais aussi que tu avais beaucoup de vacances pour quelqu’un qui travaille !!!
    Et bien voilà, j’ai découvert ton secret, un tour du monde tout simplement !
    J’ai adoré ton site et te souhaite encore beaucoup de découvertes…

    Bizzz

  • Bondie 29 décembre 2012 at 8 h 55 min Reply

    Génial..
    mais comment savoir où tu es en temps réel, pour le coup il n’est pas évident de te suivre..
    photos vraiment superbes et qualité remarquable..
    shame on you pour Kermix !!

    laurent

    • Rémi GT 2 janvier 2013 at 1 h 12 min Reply

      Haha ! Et tu veux pas que je me greffe un traceur non plus ?!
      En temps réel pas possible pour le moment, mais je suis jamais bien loin de mon dernier article !

  • Bondie 29 décembre 2012 at 8 h 56 min Reply

    Au fait j’oubliais..

    GROS MITO .. pour ta photo avec la diva du tango !! 😉

    laurent

  • pauline 22 janvier 2013 at 19 h 27 min Reply

    salut remi! cest pauline du torres del paine!je suis a mendoza! je pars grimper deux jours la et je serai sur mendoza vendredi si jamais tu es dans le coin! bisous! si tu as deja fait, laisse moi les bons plans!

    • Rémi GT 23 janvier 2013 at 1 h 36 min Reply

      Coucou ! Et bien écoute nous on vient d’arriver sur Santiago, on va surement à Valparaiso demain et on devrait venir sur Mendoza d’ici 2 jours je pense, ensuite on tourne environ une semaine dans les environ histoire de goute un peu le vin 😉 Tu y seras encore ? Biz

  • pauline 5 février 2013 at 20 h 01 min Reply

    Bon, je n’avais pas compris comment ca fonctionne, j’attendais un mail me disant que tu m’avais répondu :)! me voilà en france, du coup je t’ai raté à Mendoza!! Bonne continuation dans ton voyage! je te suivrai à travers le blog! biz

  • antoine 9 janvier 2014 at 10 h 04 min Reply

    Bonjour Rémi ,
    Merci de continuer à nous faire voyager à travers ton objectif et tes écris.
    C’est trés beau et oui tu as cette chance de fouler tous les chemins de notre terre, de sentir tous ces parfums, de serrer des mains inconnues, de goûter chaque produits différents. Comme cela doit être merveilleux mais aussi odacieux. Merci à toi Notre Globe Trotter.
    Antoine (creatif)

  • Anouk 20 juillet 2014 at 12 h 51 min Reply

    Bonjour, vos images sont belles, notamment de Myanmar sur Inle et Taunguiy. Elles m’intéressent. Contactez moi à anoukmarsetti@hotmail.com
    Bien à vous et bonne route autour de ce beau monde
    Anouk

  • Josiane Lindstrom 14 décembre 2016 at 10 h 37 min Reply

    Bonjour Rémi
    Oui tu as raison, « les voyages forment la jeunesse » disait-on de mon temps mais une chose est sûre c’est qu’ils la conservent cette jeunesse d’esprit que seules les personnes ouvertes au monde ont compris et s’en délectent.
    Mon père disait que rien n’est mieux qu’en France, pas mal comme fils d’émigrés portugais. Et moi je me demandais déjà toute petite « comment peut-il le savoir, nous qui n’allons jamais à l’étranger ».
    J’ai donc décidé, au grand dame de toute, et je dis bien TOUTE la famille de partir. D’abord l’Angleterre pour des » études », ensuite l’Allemagne pendant 2 ans. Après l’Espagne où j’ai travaillé comme guide et où j’ai rencontré mon future mari, un beau Suédois aux yeux bleus avec qui je me suis mariée. Nous avons eu 2 enfants et sommes partis en 2000 en pré-retraite au bout de 28 ans de vie commune en Suède.
    Maintenant nous sommes retraités et habitons en Provence, berceau de nombreuses civilisations. Tous les voyages sont passionants et surtout les rencontres de personnes d’autres contrées avec d’autres habitudes, d’autres histoires, d’autres richesses. Que les gens sont idiots de rejeter l’inconnu, si seulement ils savaient ce qu’ils manquent.
    Alors oui voyage le coeur ouvert et l’esprit libre! Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *