Wahiba sands, le désert rouge

C’est LA principale raison de venir à Oman, un site qui me faisait rêver depuis longtemps : les Wahibas Sands, plus communément appelées le Désert Rouge.

L’envie était d’aller camper tout seul au milieu du désert, mais pour cela, l’idée de partir à l’aventure en 4×4 à travers les dunes sans ne rien connaitre de l’endroit était hors de question. On a donc rencontré un brave type qui nous a proposé de nous guider à travers le désert pour nous mener dans un spot sympa (sans nous ensabler !) et de revenir nous chercher le lendemain matin !

On partira en fin d’après-midi, en attendant il nous invite à manger chez lui. Tout le monde est assis par terre face à la course de dromadaires qui passe à la TV (horrible), après le riz, les dattes et le café on part faire un tour dans le village qui est vraiment accolé aux dunes. Ici on ne se déplace pas sans 4×4 et on dégonfle ses pneus ! Les premières dunes contre le village sont assez sales, le vent rapporte ici les déchets de la ville, nul pays ne fait l’exception j’ai l’impression. Le sable est finalement assez dur et on ne s’enfonce pas trop même s’il est quand même éprouvant de monter les dunes. Après avoir fait nos premiers pas dans le sable et constaté l’immensité de ce désert (plus de 200km) il est l’heure de « tracer la route ».

Le désert à creuser de véritables petites vallées entre les dunes, dans lesquelles il est possible de rouler vite. Arrivés suffisamment loin on commence à partir dans les dunes. Je suis notre guide en cherokee qui roule 100m devant. La conduite au milieu des dunes est technique, on embrasse les courbes de chacune afin de ne pas s’ensabler, et il n’est pas rare que le 4×4 touche devant ou derrière ! Finalement on arrive dans un creux qui sera notre creux (oui ca fait deux fois creux). « et ben voila je vous laisse ici ». Rien à des kilomètres à la ronde, pas âme qui vive pas même un arbre, juste du sable, orange ou rouge selon la luminosité.

Notre guide reviendra à 9h le lendemain, en attendant on commence à se ballader dans un tout petit rayon de peur de se perdre, ici personne ne viendra nous aider ! On commence à ramasser un peu de bois mort (et oui on en trouve !) mais l’orage commence à gronder. Les couleurs ne cessent de changer et soudain c’est la pluie. Une bonne intermittence nous permet d’aller voir le coucher du soleil puis c’est la grosse pluie qui tombe. On a eu le temps de planter le campement mais le vend souffle hyper fort et depuis la voiture on regarde si ça tient bien ! Des tournées de replantage de sardines sont nécessaires !

Finalement le vent tombe et on peut se coucher, on a du sable absolument partout !

Le réveil est magnifique. Le soleil se lève, les dunes prennent enfin leur teinte la plus rouge et le décor est irréel, on est là perdu au milieu de nulle part, un paradis hostile mais tellement photogénique !

Finalement notre guide revient nous chercher, il nous raconte que l’orage a vraiment été fort, à 50km de là il a même grêlé et ça a tué des chèvres !
C’est reparti pour la conduite dans les dunes, frissons garantis mais paysage incroyable, notre seul motivation à repartir est d’aller prendre une douche !!

This entry was posted in Moyen-Orient, Oman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *